Libérons-nous des énergies fossiles

Graphiquesx5 600.jpg
Graphiquesx54 600.jpg

Osons regarder la réalité en face: notre vulnérabilité aux fluctuations du prix du carburant dénote de notre trop grande dépendance aux énergies fossiles importées et polluantes. Il est urgent de mettre en place les conditions pour nous libérer progressivement de ces énergies.

Contrairement aux idées qui circulent actuellement, la fiscalité écologique n'est pas responsable des maux des automobilistes:

  • 60 à 70% des augmentations récentes du prix des carburants sont dues aux fluctuations du prix du pétrole.

  • La fiscalité écologique représente seulement 7% du prix à la pompe de l’essence, 8% du gazole et moins de 2% du gazole professionnel.

Cette fiscalité doit être maintenue, car elle est un outil pertinent pour favoriser l’orientation de l’économie vers des énergies moins polluantes et moins émettrices de gaz à effet de serre, ainsi que pour encourager la mutation de la mobilité vers des solutions plus vertueuses, en priorité pour les plus modestes.

Le scandale des exonérations coûteuses et toxiques

Graphiquesx52 600.jpg
Graphiquesx53 600.jpg

Il est inacceptable aujourd’hui que la France continue d’accorder autant de cadeaux fiscaux aux plus grands consommateurs d’énergies fossiles. Les exonérations fiscales sur le gazole professionnel pour certains secteurs économiques, comme le transport routier de marchandises doivent être supprimées. Elles représentent 25% des taxes (TICPE) et chaque Euro d'exonération engendre 6 fois plus de coûts sanitaires, liés aux effets néfastes des énergies fossiles sur la santé.

Tous les consommateurs de carburants doivent être mis sur le même pied d’égalité, pour davantage de justice fiscale, mais aussi pour financer les mesures qui permettront à la France de sortir progressivement de sa dépendance au pétrole.

Lire le dossier de 4 pages