nouveau cadeau fiscal pour le transport routier

La loi de finances 2018, qui vient d'être adoptée par l’Assemblée Nationale, amplifie les exonérations fiscales accordées aux transporteurs routiers. En 2018, pour la 3e année consécutive, le transport de marchandises sera exempté de l’augmentation de la composante carbone de la taxe sur les carburants, destinée à financer la transition énergétique.

Le secteur des transports est pourtant le premier émetteur de gaz à effet de serre en France, avec 34% des émissions totales.

De nouveaux engagements ont été pris par la France ces derniers mois en faveur de la protection du climat et de la diminution du recours aux énergies fossiles. Emmanuel Macron a annoncé vouloir "accélérer la transition vers une économie décarbonée" et vouloir que la France s'engage "à atteindre la neutralité carbone en 2050".

Pour arriver à ces objectifs, il faudra orienter fortement la politique des transports vers des solutions moins dépendantes des énergies fossiles. Cela commence par l’urgente remise en cause des subventions accordées aux énergies fossiles, dont les niches fiscales en faveur du secteur des transports de marchandises, secteur propulsé par des énergies fossiles polluantes et climaticides.

Voir l'infographie en HD

Voir aussi le communiqué du Réseau Action Climat (RAC) «UN BUDGET NON ALIGNÉ AVEC LES OBJECTIFS CLIMATIQUES DE LA FRANCE». Le RAC fédère des associations nationales et locales et lutte contre les causes des changements climatiques, de l’échelle internationale à l’échelle locale.