Remise de la pétition Inspire au sous-préfet

La lettre-pétition lancée par la campagne Inspire, demandant l’application de 5 mesures prioritaires pour améliorer la qualité de l’air au pays du Mont-Blanc, a été remise au sous-préfet le mercredi 28 mai, en préfecture de Bonneville.

Forte de près de 10.000 signatures, dans un pays du Mont-Blanc qui compte 60.000 habitants, cette pétition montre l’ampleur de la mobilisation pour une meilleure qualité de l’air. Plus de 2.000 signataires sont même allés plus loin, en ajoutant à leur signature un commentaire expliquant les raisons de leur soutien pour ces mesures d’amélioration de la qualité de l’air. Ces commentaires ont attiré tout particulièrement l'attention du sous-préfet.

Des messages quasi-quotidiens

Depuis le lancement de la pétition, en septembre 2013, le préfet et le sous-préfet de Haute-Savoie recevaient plusieurs messages hebdomadaires, directement dans leurs boîtes mails, leur faisant état de l’avancement de la collecte des signatures. Tous deux étaient donc témoins, depuis de longs mois, de l’accroissement de la pression populaire pour la mise en place de mesures prévues par le Plan de Protection de l’Atmosphère.

Ce sont les inlassables actions mises en place ou co-organiséees par la campagne Inspire qui ont permis de récolter ces signatures : distribution de tracts sur les marchés et ailleurs, flashs mobs, rassemblements à vélo, réunions d’information, montée du viaduc, grande manifestation contre la pollution de l'air… De plus, les films de sensibilisation créés par Inspire ont été vus 8.000 fois et ont permis une présence continue de la campagne sur internet et les réseaux sociaux.

Anne Lassman-Trappier, présidente d’Environn’MontBlanc, l'association initiatrice de la campagne Inspire, se réjouit de la mobilisation citoyenne révélée par la pétition. « Nombreux étaient les gens qui s’inquiétaient en silence et qui ne savaient pas vers qui se tourner pour faire connaitre leur désir d’action en faveur de la qualité de l’air. La réussite de la pétition et des évènements mis en place depuis 8 mois ont montré au grand jour que la pollution de l’air est un problème primordial pour une grande partie des habitants du pays du Mont-Blanc ».

Un grand merci à tous les signataires et auteurs de commentaires complémentaires.

Le Dauphiné Libéré – 29 mai 2014

Le Dauphiné Libéré – 29 mai 2014

Le Messager – 30 mai 2014

Le Messager – 30 mai 2014