20 ANS ET LÉGION D'HONNEUR

On a pas tous les jours 20 ans et on ne reçoit pas tous les jours la Légion d’Honneur… Deux évènements qui ont été fêtés conjointement le 22 octobre au Majestic à Chamonix, dans une ambiance extraordinairement chaleureuse, amicale et bienveillante.

Légion d'Honneur

C’est Michel Dubromel, Vice-Président de France Nature Environnent, association qui avait proposé le nom d’Anne Lassman-Trappier pour cette haute distinction de la République, qui a remis la médaille de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur à la présidente d’Environn’MontBlanc et de sa campagne Inspire.

Catherine Danion, a «taillé» le portrait de son amie de toujours avec l’esprit et l’humour qu’on lui connait, avant d’étonner l’assemblée avec une surprise aussi inattendue qu’époustouflante. Elle avait demandé à Martial Boulot s’il pouvait produire une oeuvre pour l’occasion et l’artiste surréaliste s’est prêté au jeu en créant un tableau original et unique, hautement symbolique. «La Chaîne du Mont-Blanc», magnifique, traine une chaîne et son boulet: le tunnel du Mont-Blanc. Sur le côté, le visage rieur d’Anne se fond dans la nature environnante et semble veiller au grain, sans perdre espoir. Quant au pied du glacier, il est matérialisé dans le sens vraiment premier du mot. C’est avec stupéfaction, joie et émotion qu’Anne a reçu ce généreux cadeau offert par Catherine, Martial et un groupe d’amies.

La marque de reconnaissance qu’est la Légion d’Honneur est, pour Anne Lassman-Trappier, celle de tout le mouvement environnemental local et sera mis à son service pour tenter de peser davantage dans les discussions et négociations avec les décideurs locaux et nationaux.

20 ans

Photo Christophe Boillon

Photo Christophe Boillon

Environn’MontBlanc, l'association qui a lancé la campagne Inspire, a ensuite célébré ses 20 ans de vie et d’action, ainsi que l’engagement de ses bénévoles les plus actifs:

Vanessa Carrington, qui a favorisé le lien entre l’association et la communauté internationale de la vallée et proposé de sensibiliser tous ses habitants aux questions environnementales locales, en anglais, aussi bien qu’en français dans la cosmopolite vallée de Chamonix.

Florent Guillarme qui, quand il n’est pas en montagne, à nourrir des hordes d’alpinistes et randonneurs en refuge, offre ses services à l’association.

François Tucoulou, infatigable défenseur de la cause environnementale au pied du Mont-Blanc, convaincu de l’urgence environnementale, qui fait preuve de grande compassion et qui applique avant tout à lui-même ce qu’il prêche.

Ludivine Thiburs, qui est toujours prête à donner le meilleur d’elle-même, surtout lorsqu’elle peut laisser libre cours à son imagination, pour orchestrer le bon fonctionnement d’un évènement ou créer un montage visuel pour l’association.

Florie Astier, stagiaire enjouée et enthousiaste qui, tout comme les précédentes, Joanna et Marion, s’est révélée être d’un grand soutien pour l’action et les travaux de l’association. Toutes trois étaient convaincues de la nécessité d’agir en faveur de la qualité de l’air et avaient elles-mêmes choisi Environn’MontBlanc / Inspire pour effectuer leur stage de master.

Enfin, la discrète Yolande Trappier a été mise très justement à l’honneur, pour ses 20 ans d’engagement sans faille auprès d’Environn’MontBlanc, en tant que trésorière (et beaucoup, beaucoup plus, bien sûr), le poste qui est souvent le plus difficile à pourvoir dans une association environnementale…

Bilan des 20 ans

De toute évidence, les résultats obtenus n’ont pas été à la hauteur du travail fourni et de l’énergie dépensée, ni même de l’enjeu environnemental et de santé publique. Ceci est dû bien sûr à la puissance des lobbies auxquels le mouvement associatif est confronté.

Le rapport de force évolue, mais n’est pas encore fermement du côté des citoyens et de la santé publique. Il faudra donc poursuivre sur cette lancée et créer une union encore plus forte entre les différents acteurs de la société : associations, citoyens, élus locaux, médecins et, pour peser encore plus dans la balance, en mettant l’économie touristique locale de notre côté.

La création de la campagne Inspire en 2013, a permis de changer d’échelle et de toucher un public beaucoup plus large que les seuls sympathisants associatifs habituels. Quelques mois après son lancement, Inspire comptait 6000 inscrits à sa newsletter. Cette campagne est née de la rencontre d’un mouvement associatif traditionnel avec l’attitude positive et novatrice de membres de la communauté internationale de la vallée, engagés pour la protection de l’environnement et de la qualité de l’air au pied du Mont-Blanc.

Le prochain changement d’échelle est déjà en cours, avec la réalisation du web-documentaire ATMOSphère

Le Dauphiné Libéré, 24 octobre 2016

Le Dauphiné Libéré, 24 octobre 2016