Bilan Air Rhône-Alpes, avril 2016

Les émissions incontrôlées des transports plombent notre air

La qualité de l’air a, d’après le dernier rapport d’Air Rhône-Alpes, tendance à s’améliorer sur le long terme, mais elle s’est nettement détériorée en 2015 par rapport à 2014.

Air Rhône-Alpes

Air Rhône-Alpes

Le dioxyde d’azote (NO2) et l’ozone sont deux polluants pour lesquels les niveaux ont du mal à s’inscrire à la baisse. Ceci n’est en réalité pas étonnant, puisque nous savons aujourd’hui que les émissions de dioxyde d’azote des moteurs diesels sont, en condition réelle d'utilisation, beaucoup plus élevées que les normes en vigueur (standard EURO 5 et 6). Les améliorations promises sur le papier n’ont pas été concrétisées et aucune réduction significative des émissions n'a été enregistrée en bordure des voiries, sur 10 ans, pour ce polluant très majoritairement d’origine routière. Voir notre dossier #Dieselgate

Annee 2015 - AIR RHÔNE-ALPES

Annee 2015 - AIR RHÔNE-ALPES

A Chamonix, le long de la route d'accès au tunnel du Mont-Blanc, la valeur limite pour le dioxyde d'azote est, année après année, dépassée, pour un polluant émis prinpalement par les moteurs diesel du secteur des transports: 52µg en moyenne en 2015 aux Bossons, alors que le seuil limite est fixé par la loi à 40µg.

Les concentrations en ozone sont en augmentation dans la région en 2015. Ce polluant secondaire apparait surtout en été, par la réaction entre le soleil et les polluants émis par le trafic routier (N02 émis par le diesel et COV émis par l’essence).

La vallée de l’Arve continue de se démarquer par ses pics de pollution spectaculaires et comparables à ceux de la métropole lyonnaise, mais la pollution de fond, mesurée quotidiennement dans l’ensemble de la Haute-Savoie est tout aussi préoccupante. L’impact sanitaire de la pollution de l’air est démontré. A Annecy, si les normes de l’OMS étaient respectées pour les particules et l’ozone, près de 80 vies pourraient être sauvées chaque année. Dans la vallée de l’Arve, au moins 60 décès par an sont à déplorer, en lien avec la pollution de l’air, d'après l'InVS.

Des efforts sont faits dans la vallée de l'Arve, depuis plusieurs années, concernant les émissions du chauffage, mais il est urgent à présent de s’attaquer aux émissions des transports, qui empoisonnent l’air de notre région, avec une meilleure exploitation de l’Autoroute Ferroviaire Alpine, pour les marchandises. Concernant nos déplacements quotidiens, le développement des offres de transports collectifs et du vélo comme mode de déplacement sont essentiels.

Haute-SavoiE - PM10: carte des pics et de la pollution de fonD - Air Rhône-Alpes

Haute-SavoiE - PM10: carte des pics et de la pollution de fonD - Air Rhône-Alpes

Haute-Savoie - Le pays du Mont-Blanc moins touché par les PM2,5 (particules très fines), mais voit rouge pour le BaP (Benzo A Pyrene), où la moyenne annuelle est 2,5 fois plus elevée que la valeur cible - Air Rhône-Alpes

Haute-Savoie - Le pays du Mont-Blanc moins touché par les PM2,5 (particules très fines), mais voit rouge pour le BaP (Benzo A Pyrene), où la moyenne annuelle est 2,5 fois plus elevée que la valeur cible - Air Rhône-Alpes